Robinson et la couture

Amateur de couture, qu’emmenez-vous sur une île déserte pour monter votre tenue de Robinson (commandée sur fier comme un paon) ? On a fait notre liste des 5 indispensables pour assembler votre vêtement prêt-à-monter.

DU REPASSAGE, ENCORE ET ENCORE

Le fer à repasser, c’est l’Indispensable de couture numéro 1. Notre Maître Sensei Anne-Gaël nous répète régulièrement que le repassage c’est 50% de la couture.  :p
Avant et après chaque couture un bon coup de fer changera complètement le résultat.Nos points de vigilance sur le fer : une belle semelle propre qui ne marque pas pas le tissu, une bonne précision des températures, et son association avec le 2ème indispensable.

EPINGLEZ, EPINGLEZ
Epingler deux épaisseurs ensemble, c’est quand même bien pratique pour coudre facilement. Voilà un vrai indispensable !
On les choisit extra fines, tout simplement, pour ne jamais marquer le tissu à l’endroit où elles auront passé quelques minutes, et au plus elles sont fines, au plus on peut les laisser passer sous le pied de biche lors des coutures, et au moins on va avoir de chances de la taper lors du passage de l’aiguille.

IMPOSSIBLE DE COUDRE SANS CISEAUX ?
Pas besoin de ciseaux de coupe, on ne se munit que de ciseaux de broderie, essentiels à la coupe des petits fils qui dépassent et de petits coins. Admettons aussi que c’est super pratique pour découdre… avant de recoudre, car ils sont bien plus précis que le découvit’, donc largement préférable. Super utile pour cranter avec un max de précision aussi !
A choisir tout petits, pour un max de maniabilité, qu’il puisse aller dans les moindres recoins, avec la lame la moins large possible et assez fine.

MAÎTRE MESURE
Déjà parce qu’on a l’air d’une pro quand on se promène avec le mètre autour du cou, mais en plus, ya toujours un moment où c’est utile : vérifier la longueur d’une pince, mesurer la largeur d’un ourlet, comment s’en passer ?
Un mètre couture, comme on en trouve dans tous les magasins de couture, on le choisit d’une largeur d’au moins 1,5 centimètre.

On a un bonus ultra pratique pour les 50% de repassage dans la couture :

JEANETTE, REVIENS !

La jeanette, cette mini table à repasser originellement en bois, sert à repasser les manches, les pinces et les parties étroites du vêtement.
On la choisit en bois si on retrouve l’ancienne de grand-mère ou si on aime les vide-greniers, ou en métal pour plus de modernité : sa longueur déterminera sa stabilité et il est préférable que le pied soit lourd pour qu’elle ne bouge pas lors de l’usage.

 

 

Et si on vous autorise un supplément bagage, vous prenez quoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *