Quels tissus choisir pour coudre soi-même ses vêtements ?

Ah, les tissus ! Rien que d’en voir vous donne envie de coudre ! De ça, vous en êtes sûre… Par contre, côté choix, vous êtes plutôt dans le doute. Il existe tellement de tissus différents qu’il n’est pas toujours facile de choisir : jersey, coton, sergé, viscose… Quelles sont les différences ? Et en termes de couture, y-a-t-il des tissus à privilégier selon votre niveau ? Avouez qu’il y a matière à se poser des questions, notamment si vous débutez en couture ! Suivez les explications de Fier comme un paon. Ensuite, on vous le promet, tout sera clair comme de l’eau de roche !

1. Composition et tissage d’un tissu : quelles différences ?

Avant même de vous donner nos conseils en matière de tissus pour coudre vos premiers projets, on va mettre les choses au clair tout de suite ! Car il existe tellement de tissus différents qu’il y a de quoi se perdre parmi toutes les dénominations utilisées.

Par exemple, quand on parle de coton et de jersey, il s’agit bien d’un tissu mais on fait référence à 2 caractéristiques bien distinctes.

 

En effet, un tissu se définit par sa composition (naturelle comme le coton ou synthétique comme la viscose) et son tissage (tricoté comme le jersey ou tissé comme le jean). Vous pouvez ainsi trouver un jersey de coton ou un jersey de soie, un twill de coton ou un twill de viscose ! Et ça change tout en termes de facilité de couture…

 

Difficile de s’y retrouver notamment lorsque l’on débute ou si vous n’avez pas Fier comme un paon sous la main pour tout vous expliquer… Mais heureusement, pour lever toute confusion, vous pouvez compter sur nous ! On n’est pas du genre à vous laisser mariner avec vos questions.

La composition d’un tissu

Tous les tissus ne sont pas fabriqués à partir des mêmes matières premières. Et heureusement ! C’est ce qui vous permet d’avoir autant de choix et de variétés pour vos cousettes 😊

 

Il faut distinguer :

  • Les fibres naturelles : coton, lin, soie, laine… Elles peuvent être d’origine végétale (fleurs, tiges, graines des plantes), animale (poils de moutons, de chèvres…) et même minérale.
  • Les fibres synthétiques : acétate, nylon, acrylique, viscose, polyester… Elles sont traitées chimiquement pour être transformées en fibres. Vous pensez qu’elles se valent tout. Eh bien non ! Par exemple, la viscose est une fibre dite artificielle. Elle subit un traitement chimique, mais elle est fabriquée à partir de matières naturelles (cellulose de bois). Le polyester, lui, n’a rien de naturel, c’est une fibre réellement synthétique. Il est obtenu par synthèse de certains composés chimiques comme les hydrocarbures, c’est un dérivé du pétrole.

 

Ces fibres sont ensuite soumises à différents types de tissages pour créer un textile.

Le saviez-vous ?

Vous avez chiné un tissu et vous ne connaissez pas sa composition ? Pour savoir s’il s’agit d’une matière synthétique ou naturelle, sortez vos allumettes ! Oui, oui, vous allez “allumer le feu”, mais uniquement sur votre tissu ! Placez une chute de ce tissu dans un récipient et enflammez un angle, en prenant soin de réaliser ce test de combustion dans une pièce aérée. Analysez l’odeur qui s’en dégage : si vous sentez comme du papier brûlé, il s’agit plutôt de coton, si par contre, l’odeur est similaire à celle de plastique brûlé, il s’agit vraisemblablement de tissu synthétique. Observez également les cendres refroidies : le coton brûlé devient de la poussière, alors qu’un tissu synthétique brûlé laissera des résidus durs, comme de petites boules.

Vous commencez à y voir plus clair ? Tant mieux ! Mais ne relâchez pas votre attention, on n’en a pas fini avec vous 😊

La structure du tissu : tissage chaîne et trame ou maille

Vous l’avez compris, un tissu peut être composé de coton, de lin, de polyester… Des fibres d’origine bien différente et aux propriétés tout aussi variables en termes de confort, de difficultés de couture…

 

Une fois la matière première (naturelle ou synthétique) choisie, les fibres peuvent être assemblées de 2 manières pour créer un tissu :

  • Le tissage (chaîne et trame). Un textile tissé est composé de fils de chaîne (tendus dans le sens de la longueur) et de fils de trame (passés dessus-dessous les précédents dans le sens de la largeur). Selon comment sont croisés les fils horizontaux et verticaux, on obtient des armures différentes dont les principales sont la toile, le satin et le sergé.
  • La maille (ou tricot). Un tissu tricoté est constitué d’un fil unique qui forme des boucles reliées entre elles. Cette structure confère à ce tissu maille une élasticité naturelle. Si vous avez déjà tricoté, cette notion vous parle ! Il suffit de tirer sur les mailles de votre pièce réalisée au tricot pour vous rendre compte de son élasticité… Le tissu extensible le plus connu des couturières est le jersey. Celui-là même que vous utilisez pour coudre vos tee-shirts !

 

Ainsi, une même matière peut être tissée ou tricotée. Ce ne sont pas les combinaisons qui manquent ! Retenez que la matière d’un tissu tout comme sa structure ont une influence directe sur le niveau de couture requis. Par exemple, une toile de coton (tissée) sera plus facile à coudre pour une débutante qu’un jersey de coton (tricoté), plus élastique.

Voici un petit récapitulatif rien que pour vous des spécificités de chaque tissage en termes de niveau de difficulté.
Dans la famille des étoffes tissées, on voudrait :

  • La toile. Identique sur l’endroit et l’envers, ce type de tissage est généralement adapté aux débutantes.
  • Le satin. Cette armure est plutôt glissante, donc plus difficile à coudre pour une débutante. Mais attention à ne pas généraliser ! Par exemple, un satin de coton est lisse mais pas plus glissant pour autant. De même un satin de laine glisse beaucoup moins qu’un satin de soie.
  • Le sergé. Ce tissage serré caractérisé par des stries compte le jean (denim) et le twill comme sergés les plus connus. Une débutante en couture peut se lancer dans une cousette avec ce type de tissus, même si tous les sergés ne sont pas aussi accessibles. Par exemple un twill à l’armure assez souple sera plus facile à coudre qu’un jean, plus raide et épais.

 

Dans la famille des tissus tricotés, on voudrait :

  • Le jersey. Très élastique, ce tissu est déconseillé pour les débutantes. La machine patine, le tissu gondole… Même s’il existe des astuces pour coudre facilement du jersey (pied en téflon, papier de soie sous le pied-de-biche…), apprenez à bien maîtriser votre machine avant de relever ce défi.

 

C’est plus clair pour vous ? Maintenant, lorsqu’on vous parlera de twill de viscose, vous saurez que l’on désigne une matière (la viscose) et un type de tissage (le twill, une armure sergé) !

2. Coudre soi-même un vêtement : 5 matières incontournables

Voici maintenant une liste non exhaustive des matières que vous serez amenée à coudre et leurs caractéristiques.

Le coton

Fibre naturelle par excellence, le coton est très agréable à porter : doux, confortable, absorbant… C’est également la matière idéale pour débuter en couture !

Et chez Fier comme un paon, on fait quoi pour accompagner les débutantes en couture ?

On leur donne des conseils (et des bons !) et on répond à leurs questions dans notre article dédié !

Il faut tout de même apporter une nuance : tous les cotons ne sont pas si simples à coudre. Pourquoi ?
C’est maintenant que nous allons voir si nos explications précédentes étaient assez claires et ont porté leurs fruits. Tadam… Les mains sur le buzzer, vous nous répondez d’une petite voix : “Car tout dépend de leur structure, tissage chaîne et trame ou tricot”. Bravo, vous avez compris le principe qui s’applique à toutes les matières !

Effectivement, même s’ils sont en coton, les textiles suivants peuvent présenter quelques difficultés pour une débutante :

  • Jersey de coton, car il est élastique.
  • Double gaze de coton, car très légère, elle est difficile à stabiliser lors de la coupe et de la couture.
  • Jean (ou denim), car il est généralement épais (même s’il existe des denims plus légers) et nécessite une machine performante et une aiguille spécifique.

Et chez Fier comme un paon, on fait quoi en termes d’offre de patrons de couture à réaliser avec du coton ?

On aime varier les plaisirs et s’adapter à vos envies mais aussi à votre niveau de couture. C’est pourquoi vous trouverez des modèles en jersey de coton, en double gaze de coton, en jean

La laine

Tricotée, feutrée ou bouillie, la laine est une matière naturelle issue des poils de moutons, d’alpaga… Douce, résistante, isolante… Ces propriétés incomparables font d’elle une véritable alliée pendant l’hiver.
Et côté couture ? Si vous débutez, préférez de la flanelle : elle est facile à travailler et les défauts de couture sont plus facilement camouflables. Plutôt destiné aux couturières de niveau intermédiaire, le drap de laine offre un joli rendu, à condition de maîtriser les techniques de couture.

Et chez Fier comme un paon, on a sélectionné quoi pour vous en matière de laine ?

Voici deux modèles pour être élégante même cet hiver : La cape Edie Grim ou la jupe Edie Grim

La viscose

Nous vous avions déjà parlé de la viscose sur notre blog

 

Reconstituée à partir de cellulose avec des traitements chimiques, cette matière artificielle ressemble beaucoup à la soie : douce, souple, à l’aspect soyeux, beau drapé… Elle concilie plusieurs qualités qui séduisent les couturières !

 

Concernant la couture, la viscose est un tissu fluide qui aura tendance à glisser lors de la coupe, à patiner lors de l’assemblage à la machine… Il vaut donc peut-être mieux réserver votre couette en viscose après quelques mois de pratique.
Sachez tout de même que si la viscose et la soie ont des propriétés similaires, en matière de couture, il n’y a pas photo : la viscose est beaucoup plus facile à coudre !

Et chez Fier comme un paon, on vous propose quoi en viscose ?

Découvrez notre gamme de modèles pour femme : votre cœur va balancer entre nos kits prêts à coudre en twill de viscose et en jersey de viscose !

Le lin

Excellent régulateur thermique, le lin est une fibre naturelle appréciée en hiver (il garde la chaleur) et en été (il aide votre corps à réguler naturellement sa température).

 

Le lin ne présente pas de difficulté particulière en couture, si ce n’est qu’il est impératif de le surfiler car il s’effiloche.

Et chez Fier comme un paon, on craque pour quel patron de couture en lin ?

Si vous voulez être pimpante, notre robe en lin de chez Stragier va vous aller… comme une robe !

Le polyester

Matière 100 % synthétique, le polyester est une fibre fine, peu absorbante, qui sèche très rapidement.

 

Généralement peu extensible, le polyester est assez facile à coudre. Attention toutefois à la chaleur de votre fer lorsque vous ouvrez vos coutures : utilisez une température modérée si vous ne voulez pas le voir fondre sous vos yeux (et pas uniquement de plaisir !).

detail_couture_kit_vetement_pret_a_monter_sur_mesure

Confondre composition et tissage, coton et jersey, est une erreur de débutante que vous ne ferez plus ! Vous connaissez les 2 principales caractéristiques à prendre en compte pour choisir un tissu. Ce sont vos prochaines cousettes qui vont être contentes ! Chez Fier comme un paon, on mise sur la qualité sur l’ensemble de nos kits prêts à coudre, qu’il s’agisse des patrons de couture ou des tissus proposés. C’est pourquoi on se fournit en priorité chez Stragier, revendeur et fabricant belge dont la renommée croît depuis plus de 80 ans !